eau du robinet ou eau en bouteille : quelle eau choisir ?

Tout le monde à sa petite idée sur la question, seulement connaissez vous réellement la valeur de l’eau que vous buvez ? Que contient-elle? Convient-elle à votre organisme ? Est-elle adaptée à vos besoins ?

Au cours de son cycle, l’eau se charge en éléments nutritifs mais aussi en diverses pollutions. L’eau de pluie, qui est à la base de toutes les réserves d’eau, est la première touchée par ce phénomène. Elle entre en contact avec l’atmosphère et les sols qui sont eux-mêmes pollués par les rejets des consommateurs et des industriels.

Alors l’eau que nous buvons est-elle immanquablement polluée ou sommes-nous véritablement hors de danger ? C’est ce que nous avons tenté de comprendre.

L’eau du robinet

Cette eau fait parfois l’objet d’un jugement rigide. Pour certains, son goût et son aspect sont même rédhibitoires. Pourtant l’eau du robinet est une eau parfaitement potable possédant des avantages non négligeables.

  • Les avantages de l’eau du robinet

L’eau du robinet est particulièrement économique. A raison de 2L par jour, vous ne dépenserez que 3€ par mois contre 20 € pour l’eau de source et 40 euros pour les eaux minérales !

L’eau du robinet est  pratique. Elle ne prend pas de place et ne nécessite pas d’effort particulier pour le transport. Elle est livrée directement chez vous.

L’eau du robinet est plus écologique. Livrée sans emballage, elle ne génère pas de déchets et ne nécessite pas non plus de transport. C’est une économie de carburant qui, en évitant les gaz à effet de serre, fait du bien à la planète.

L’eau du robinet est la plus sûre. Cette eau fait en effet l’objet de plus de 50 prélèvements et analyses, c’est un des aliments les plus surveillés en France, plus réglementé d’ailleurs que certaines eaux minérales.

  • Les inconvénients

Surveillez sa teneur en nitrates. Sachez d’abord que l’on ingère plus de nitrate lors d’un repas riche en légumes qu’en buvant de l’eau, l’eau ne représentant à elle seule que 20% des apports. La norme actuelle qui s’établit à 50mg/L rend cette eau tout à fait propre à la consommation des femmes enceintes comme à celle des nourrissons. Cette norme ne doit cependant pas dépasser les 100mg/L par risque pour la santé. Quant les nitrates rencontrent les bactéries présents dans l’intestin, ils se transforment en nitrites des sels minéraux soupçonnés d’être cancérigènes. Aucune étude n’a pu pour le moment prouver le lien entre la présence de nitrate et la survenue de cancers, mais mieux vaut rester prudent.

Attention également à sa teneur en plomb ! Ce métal dangereux pour la santé peut être présent dans l’eau de votre robinet surtout si vos canalisations sont elles-mêmes en plomb. La norme actuelle fixe le taux de plomb à 25µg/L, mais elle devra atteindre d’ici 2013 les 10µg/L. Pour éviter d’ingérer trop de plomb, un conseil simple : Faites couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit fraîche, après une nuit de sommeil par exemple ou après une longue absence. En effet, quand l’eau n’est pas utilisée, elle stagne dans les canalisations et se charge en plomb.

Contrôler enfin l’éventuelle présence de pesticides. Ces produits issus des désherbants ou des insecticides se retrouvent dans l’eau en s’infiltrant dans les sols ou simplement en passant par les canalisations. Les normes sont très strictes à ce sujet, l’eau ne doit pas contenir plus de 5µg/L de pesticides, chaque type ne devant pas dépasser le microgramme par litre.

Quelques informations utiles sur l’eau du robinet

On sent parfois une odeur de chlore se dégager de l’eau du robinet. Cependant le chlore n’est pas nocif pour la santé et est même très utile. Il permet de désinfecter l’eau et d’éliminer les bactéries ou micro-organismes responsables de problèmes intestinaux.

Mis à part pour vos appareils ménagers, ne craignez pas non plus le calcaire. Cette substance minérale apporte à votre organisme du calcium essentiel à la croissance et à l’entretien du squelette. Le calcium joue également un rôle important dans la contraction musculaire et cardiaque.

Quelques conseils pratiques sur son utilisation

Utilisez toujours de l’eau fraîchepour faire votre cuisine car l’eau chaude stagne et peut s’altérer. Gardez donc l’eau chaude pour les douches ou la vaisselle.

Si vous souhaitez avoir une garantie en plus sur votre eau, il existe des filtres à fixer directement au robinet ou des carafes filtrantes qui purifient l’eau et éliminent le goût parfois désagréable.

Pour enlever le goût de chlore vous pouvez également laisser une carafe d’eau reposer au frigo. L’eau ne peut cependant pas être conservée plus de 2 jours.

Les eaux en bouteille

Eau de source, eau minérale : quelle est la différence ?

L’eau de source ou plutôt l’eau des sources est en réalité puisée dans des nappes différentes, sa composition n’est donc jamais la même. Elle est potable, c’est-à-dire qu’elle ne constitue aucun risque pour la santé mais n’est pas dotée des qualités et vertus de l’eau minérale.

L’eau minérale est, quant à elle, toujours puisée à la même source et est mise en bouteille sur place. Elle ne subit aucun traitement et sa composition reste identique. Enfin, on la dit « thérapeutique ». Ses propriétés sont, en effet, reconnues bénéfiques par le ministère de la santé.

Mais attention, même si cette eau bénéficie de certaines qualités, il est important d’éclaircir un point. En effet, les eaux minérales contiennent des éléments nutritifs parfois en déficit chez certaines personnes. Pour eux, c’est un réel avantage car l’eau leur permet de combler ces lacunes. Mais en surdose, ces éléments peuvent occasionner des troubles.

Pour la consommation quotidienne, mieux vaut privilégier des eaux qui n’occasionnent pas d’excès. Les eaux comme Evian, Volvic ou Perrier en font partie, elles sont faibles en sels minéraux, permettent d’améliorer le système urinaire et nettoient les voies rénales et urinaires. Ces eaux sont également parfaites pour la préparation des biberons.

Des eaux plus riches apporteront aux personnes en carence des éléments nutritifs comme le calcium, le magnésium ou le fluor. Les eaux riches en magnésium par exemple seront intéressantes pour les personnes souffrant de spasmophilie. En ce qui concerne le calcium, n’oubliez pas qu’il a besoin de phosphore et de vitamine D pour être correctement assimilé. Cependant attention au fluor car même s’il renforce l’émail des dents contre les attaques acides, sa surdose peut entraîner une fluorose (tâches blanches) qui altère l’éclat de la dent.

La troisième catégorie d’eau concerne les eaux riches en bicarbonate de sodium. Ces eaux ont tout à fait leur place après un repas, par exemple, car elles facilitent la digestion. Pour le sportif, cette eau est particulièrement bénéfique. Lors de l’effort, le muscle produit de l’acide lactique en excès. Or, l’eau minérale bicarbonatée atténue l’acidité de l’organisme, améliore l’hydratation et réduit la fatigue musculaire. Le mieux reste de la consommer modérément en alternance avec une eau moins riche.

  • Les avantages des eaux en bouteille

Leur pureté : ces eaux directement prélevées dans les nappes souterraines ne subissent aucun traitement et sont naturellement saines. De même elles sont protégées des bactéries ce qui limite le risque de tomber malade.

Les bienfaits des eaux minérales : Même si les eaux de source sont considérées comme étant simplement pures et potables, elles détiennent malgré tout des minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Les eaux minérales, quant a elles, vous offrent la possibilité d’avoir une eau parfaitement adaptée à vos besoins et à vos éventuelles carences.

Le faible taux de nitrate : les eaux en bouteilles n’en contiennent que 10mg/L ce qui est infime et bénéfique pour votre santé.

  • Les inconvénients

Certains éléments bénéfiques contenus dans les eaux minérales naturelles ne doivent être consommés qu’en petite quantité. Le fluor parfois présents en trop grande quantité doit être au contraire faiblement dosé. Selon l’organisation mondiale de la santé, la dose journalière optimale est de 0,05 milligramme par kilo et par jour, celle à ne pas dépasser étant de un milligramme par jour.

Il existe quelques règles à respecter pour conserver parfaitement l’eau : mettre les bouteilles à l’abri de la chaleur, et ne pas dépasser 48h au frigo après ouverture.

L’eau en bouteille peut coûter jusqu’à 300 fois plus cher que l’eau du robinet, ce qui représente au final, un véritable budget !

Elles peuvent également contenir des traces de substances chimiques (exemple: l’antimoine) à cause du plastique des bouteilles en PET.

Enfin, la matière plastique pollue, nous émettons environ 10kg de déchets par an et par personnes à cause des eaux en bouteille.

Au final, que retenir ?

Malgré les avantages que peuvent avoir les eaux en bouteille, une baisse de 5% de la consommation a été constatée ces deux dernières années. La cause : le faible coût de l’eau du robinet qui reste une concurrence imbattable.

Et puis espérons le, les mesures écologiques actuelles (et à venir) impacteront notre comprotement pour réduire drastiquement les risques de pollution issues de nos différentes habitudes quotidiennes. L’avenir de la planète est en jeu.

Quoi qu’il en soit, le mieux reste de varier les eaux, c’est la meilleure façon de consommer sans craindre pour la santé tout en profitant de tous les bienfaits que ces eaux nous offrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut