Pourquoi les hommes ne travaillent que le haut et les femmes le bas du corps ?

Les hommes

Il suffit de se rendre dans une salle de musculation un soir de semaine pour se rendre compte à quel point c’est flagrant ! Si on ballait la salle du regard, on remarque immédiatement une concentration d’hommes affairés autour des bancs pour le travail des pectoraux au développé couché; une partie d’entre eux se trouve sur les machines  destinées au travail des bras et des épaules et un certain nombre au vis-à-vis pour le travail du dos. Et voilà ! Ne cherchez pas plus, ils sont  tous là; enfin presque, quelques uns font exception à la presse ou sur le leg extension pour le travail des cuisses mais ils n’effectuent en général que quelques séries, il ne s’agit que d’un bref passage !

Pourquoi  muscler le haut du corps sans se préoccuper du bas ?

Il est évident que ce comportement ne résulte pas du long cheminement d’une pensée ! Bien au contraire, il fait appel à des instincts très primaires. En musculation, on développe la force et dans notre inconscient collectif, cette notion nous renvoie à des animaux comme l’ours ou le gorille qu’ il suffit d’observer lorsqu’ils sont dans une démonstration de leur puissance pour comprendre que l’on n’est pas si éloigné de leur comportement. Que fait le mâle dominant pour impressionner l’adversaire ? Il bombe le torse, il frappe fort sur sa poitrine tout en poussant  des cris. Dans cette situation, ces animaux ne fuient pas, ils sont bien ancrés dans le sol. La force évoque donc très naturellement le développement du haut du corps; Se muscler les cuisses fait référence à l’idée de se sauver, ce qui vient contrecarrer les qualités de force que l’on recherche en musculation.

La séduction

Les hommes font de la musculation pour se sentir bien dans leur corps mais également pour plaire aux femmes. Même si au fond, nous répondons  toujours à des schémas archaïques comme le besoin pour les femmes de se blottir dans des bras protecteurs, il n’en reste pas moins qu’au 21ième siècle, celles-ci ont fait du chemin. En effet, en contrepartie des domaines masculins qu’elles s’approprient un peu plus chaque jour, il est une valeur féminine qu’elles partagent dorénavant volontiers avec les hommes : la beauté. C’est pour cette raison qu’un torse et des bras musclés, même s’ils ne vont pas laisser insensibles les femmes , ne suffisent plus. Des cuisses et des fessiers musclés de façon harmonieuse par rapport au reste du corps sont tout aussi importants à leurs yeux et il semblerait qu’une majorité d’ hommes n’aient pas encore intégré cette idée!

Les femmes

Revenons un peu plus haut, un soir de semaine dans une salle de musculation. Où sont les femmes ? 90% sont en train de travailler les cuisses, les fessiers et les abdominaux. Quelques unes se sont échappées pour de petites séries de triceps et biceps mais c’est  souvent passager (comme pour le travail des cuisses des hommes).

La force pour les femmes

A part quelques exceptions, pour beaucoup de femmes, développer la force ne signifie… rien pour elles! La force ne fait pas partie des valeurs féminines à la base. Quand elles doivent choisir un objectif de travail musculaire avec des charges, elles n’optent jamais pour la force. La plupart du temps, elles ont peur de prendre de la masse musculaire et quel que soit le programme qu’on leur propose,  elles redoutent que le muscle ne s’hypertrophie à leur insu. Elles choisissent en général un programme de circuit-training dans le but de tonifier le corps dans un entrainement d’endurance avec des séries longues et l’utilisation de charges légères.

L’esthétique

La plupart des femmes sont motivées uniquement par l’esthétique, l’harmonie de leurs formes, quand elles viennent s’inscrire dans une salle de musculation. Elles négligent de muscler le haut du corps car cela les ramène à la notion de force que dégagent les torses musclés des hommes et qu’elles ne souhaitent pas s’approprier. Néanmoins, elles attachent beaucoup d’importance aux cuisses, aux fessiers et aux abdominaux car les muscles développés sur ces parties du corps, si cela n’est pas excessif, n’enlèvent rien à la féminité mais permet de gagner en esthétique.

Au final, on se rend compte que les hommes et les femmes ne font pas de la musculation pour développer les mêmes qualités mais que dans le fond ils pratiquent cette discipline  pour les mêmes raisons : se séduire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut